Prendra, prendra pas ? Petit feu deviendra-t-il grand ? De tentatives en tentatives pour faire émerger un feu de bivouac. Avec l'assistance de tous ou presque. Des prières, à la course folle aux rares brindilles sèches, jusqu'à la prise de notes assidue. Allez, on est presque arrivé à le maintenir. . Les conditions climatiques n'étaient pas vraiment avec nous d'ailleurs.. . Nathalie, avec son parrain Jean-Pierre, nous auront dispensé tous les conseils pour un bivouac réussi, en hiver, comme en été. Sur notre chemin, les sentiers des arts, et une rencontre inopinée avec un tout jeune archeologue industriel qui nous a fait découvrir son site de prédilection. Merci, Nathalie, et je t'invite donc lorsque j'organise ma première sortie bivouac. ? Colette

Une grande classique, une rando ardennaise telle qu’on la conçoit le mieux ! Les effluves de résine, l’odeur des feuilles jaunissantes, la sylve qui respire... sont une véritable addiction pour les « coureurs des bois ». Ici, les arbres règnent en maîtres et les hommes en tirent encore d’abondantes ressources. L’eau y est omniprésente et s’adonne au relief tandis qu’entre le « gagnage » et la « remise », le gibier se fond pour garder sa quiétude. En cette période de chasse, il est d’ailleurs particulièrement discret... La promenade que je vous propose permet de parcourir de vastes forêts aux essences variées qui peuplent généreusement les versants de la Lhomme. Le tumulte de cette sauvageonne lui donnera toute sa sonorité. Faisons-lui l’honneur de nos foulées débonnaires mais aguerries et de nos solides jarrets. Ô Arduinna ! Photos et rando de Georgy :-)

L’idée d’associer notre randonnée à un marché fermier n’est pas neuve. Mais j’y reste accroché, convaincu… Le marché sera couvert cette fois ; nous sommes mi-novembre. C’est en effet l’occasion de découvrir les produits des agriculteurs et maraîchers bio de la région, de passer un moment convivial dans un cadre agréable tout en soutenant les circuits courts et l’agriculture biologique nourricière! Ces producteurs sont rattachés au « Mouvement Colibris » qu’une légende illustre mieux que de longs discours… Un jour, dit la légende, il y eut un immense incendie de forêt. Tous les animaux terrifiés, atterrés, observaient impuissants le désastre. Seul le petit colibri s’activait, allant chercher quelques gouttes avec son bec pour les jeter sur le feu. Après un moment, le tatou, agacé par cette agitation dérisoire, lui dit : “Colibri ! Tu n’es pas fou ? Ce n’est pas avec ces gouttes d’eau que tu vas éteindre le feu !”. Et le colibri lui répondit : “Je le sais, mais je fais ma part”. Galerie de Nicolas Lien vers les souvenirs proposé par Nicolas Dinsart et lien vers le marché fermier proposé par Georgy.

Voici une destination aux portes du désert, du Sahara qui nous rappelle l’épopée des grandes caravanes des explorateurs du 19ème et 20ème siècle : Charles de Foucauld, Théodore Monod, la mission Foureau - Lamy,… Si cette époque fabuleuse des grands explorateurs est révolue, actuellement des nomades continuent de se déplacer au rythme des saisons, en caravane formée de plusieurs familles. C’est notamment le cas pour la tribu Aït Atta, que nous avons rencontrée lors de notre traversée du Djebel Saghro en novembre 2016. Le Saghro se trouvant au nord par rapport à ce séjour, juste au pied du Haut Atlas dominé par le M’Goun (4068m). L’invitation du grand sud nous emmènera le long du Drâa, des palmeraies d’Agz, de Zagora et de M’Hamid. Le tout par un subtil mélange entre erg et reg, oasis sahariennes, dunes majestueuses. Chaque journée sera l’occasion de découvrir des paysages façonnés par l’érosion du temps, reflétant des jeux de lumières scintillantes chaque jour, propices aux belles photos d’une lumière chaude et rasante du soir ! Comme pour tout séjour au Maroc, l’hospitalité sera au rendezvous pour ces cinq journées de randonnée. Un service 5 étoiles au niveau culinaire, avec des plats mijotés par un des meilleurs cuisiniers présents sur les treks en terre marocaine. Chaque bivouac sera établi dans un endroit propice au bien être des nuits sous tente avec repas pris dans une tente commune « mess ». Hormis le passage dans les dunes - erg, avec naturellement une progression moins aisée, aucune difficulté technique au programme, très peu de dénivellation. Un séjour qui nous invite au bien être, à la plénitude divine ! Christian aux photos et Philippe en expert des dunes :-)

... 260000 grues cendrées, bonne ambiance ,météo correcte avec quelques bonnes draches, gastronomie.. et soirée improvisée années 80. Que demander de plus :-) Merci à Colette et Alexandre pour ces magnifiques photos et à JP pour cette découverte.

Comme beaucoup de randonneurs le savent, je suis un inconditionnel des randonnées en automne, aussi bien en Ardenne que dans d’autres régions d’Europe. Cette année, je vous emmène pour un séjour en étoile dans le Parc Naturel Régional du Massif des Bauges. Ce massif préalpin se situe entre les lacs du Bourget et le lac d’Annecy. Plusieurs fois j’y suis allé pour des séjours hivernaux en raquettes. A chaque fois, les randonneurs ont trouvé le massif magnifique avec une nature authentique. Vu mon attrait pour l’automne, pour ces jeux de couleurs, de lumières, d’ambiances, de dernières chaleurs avant les longs mois d’hiver, je devais vous proposer cette région montagneuse, il est vrai pas très connue du grand public. Ce massif n’étant pas des plus connus, il est par contre très attractif sur bien des aspects ! Si notre gîte se situe seulement à une altitude légèrement supérieure à 700 mètres, vite les sommets avoisinants culminent à 2000 mètres voire plus. C’est donc un excellent terrain de randonnées en Montagne qui se profile à nous. En fonction de la météo, de l’ensoleillement, du vent, une multitude de parcours sont à notre disposition pour notre plus grand bonheur. Peu importe la météo, les randonnées seront adaptées aux conditions climatiques, ce qui est un avantage considérable en terrain montagneux. Je terminerai cette présentation par le gîte qui nous accueillera durant ce séjour. Nous logerons dans un gîte idéalement situé dans le village d’Arith pour rayonner dans le massif. Sophie et Gérard sauront mettre les petits plats dans les grands pour nous accueillir dans une ambiance montagnarde. Leurs plats mijotés sont de vrais régals, sans parler de leurs alcools du terroir dont eux seuls connaissent la divine recette. J’ai choisi la formule ½ pension avec vin, café ou infusion compris. Phots offertes par Véronique et paysages offerts par Philippe.

Le massif vosgien et tout particulièrement le parc régional des ballons des Vosges, se prête à merveille à l’apprentissage de la randonnée en montagne. Les sentiers y sont moins techniques que ceux rencontrés dans le massif alpin ou pyrénéen, à l’origine du découragement d’un nombre considérable de randonneurs néophytes!! Pour vous, voici un programme de trois jours qui s’intitule initiation à la montagne. Attention, ce terme ne veut pas dire que les journées sont reposantes avec peu de temps de marche. Non, nous sommes dans une vraie initiation avec de belles étapes en temps et en dénivellation. Cependant, les Vosges sont moins engagées que d’autres massifs comme les Alpes, Pyrénées, Atlas marocain, chaîne himalayenne, Andes…. Je vous propose durant trois jours un circuit de découverte de l’espace montagnard, afin de vous familiariser à deux paramètres incontournables de la randonnée en montagne: la durée de marche et la dénivellation. Ces deux facteurs indissociables sont déterminants pour le choix d’un topo-guide en terrain accidenté. Une autre particularité de ce séjour est le passage dans le sentier le plus mythique de tout le massif vosgien : le sentier des Roches. Dans les paragraphes suivants, voici un aperçu succinct de ces trois journées. Première journée, départ du petit village de Mittlach situé à 550 mètres d’altitude dans la vallée de Wormsa. Longue montée en direction du Petit Hohneck (1289 m) par un itinéraire rarement emprunté ! Nous descendrons ensuite par un chemin bien pentu pour atteindre la réserve du Frankenthal: site protégé abritant une flore alpestre unique: lys martagons, gentiane jaune, plantes carnivores dont la drosera. C’est par le mythique sentier des Roches, que nous rejoindrons le col de la Schlucht pour finaliser cette première longue journée au refuge des Trois Fours. Seconde journée, superbe rando entre le refuge des Trois Fours et le Markstein, par la ligne des crêtes et les Hautes Chaumes, le tout en gravissant tous les sommets de la partie faîtière du massif. De splendides paysages au rendez-vous de cette journée: vue sur la forêt noire - Alpes Bernoises. Troisième journée, du Markstein, direction la réserve naturelle du Klinzkopf, passage par des sentiers sauvages, isolés pour un cheminement vers l’ascension du Petit Ballon, magnifique vue sur la plaine d’Alsace. Nous terminerons cette boucle de trois jours par la descente finale sur Metzéral. Notre lieu de rendez-vous se situe dans le pittoresque petit village de Mittlach, où j’ai réservé un charmant hôtel entièrement rénové avec une bonne cuisine et chambre tout confort ! Possibilité de loger une nuit de plus sur demande. Pour votre confort, deux des trois nuits sont programmées dans des hôtels confortables. Merci à Philippe pour le guidage et à Christian pour les photos.

Vers la Capitale de Lorraine, l’étape où il faut s’arrêter tout de même… Vers toutes ses facettes et ses couleurs, entre la pierre de Joumont et le grès des Vosges Vers sa confluence entre Moselle et Seille avec ses îles, ses jardins, ses parcs et ses fontaines Vers son patrimoine architectural avec sa cathédrale et ses vitraux de Chagall entre autres… Vers ses quartiers du coeur historique, ses Halles, ses marchés et ses commerces Vers ses quartiers pittoresques Vers ses places historiques et ses portes témoins du passé… Et vers enfin aussi le Centre Pompidou ouvert depuis 2010 que nous pourrons visiter le dimanche, un exemple architectural, d’art moderne et contemporain unique dans cette région, à découvrir !!… Au plaisir donc de s’y rencontrer. C'était avec Béa au roadbook et André Herman aux photos. Merci à eux. Metz vu par André Herman

C’est dans l’extrême sud-est de la France que vous pourrez (re)découvrir le Parc National du Mercantour. Adossé à la frontière du Piémont italien, le massif du Mercantour est le dernier promontoire de l’arc alpin au sud avant sa brutale plongée dans la mer Méditerranée. Une situation particulière entre mer et montagne qui lui confère un caractère unique et original. La plus forte diversité de flore au niveau national avec 200 espèces de plantes rares et 30 endémiques. Un caractère encore bien sauvage, une belle représentation des 7 ongulés sauvages que l’on trouve en France, d’ailleurs nous aurons certainement la chance de côtoyer un troupeau de bouquetins. Ce n’est pas pour rien que le loup y a fait sa réapparition en venant d’Italie. Séjour de 6 jours allant de refuge en refuge avec portage du sac à dos. La randonnée se fera sur les sentiers de montagne parfois aériens avec des journées allant de 3 à 7h de marche. Visite du Parc animalier Alpha et de la vallée des Merveilles inclus. Christophe merci c’était trop top ! Bernadette merci pour les photos !

TROOOO TOP, les commentaires des randonneurs :-) -------- Nathalie : Je tiens à remercier chacun pour cette belle première aventure de la traversée nord-sud, que du bonheur ! Oui les étapes étaient longues, oui vous avez gardé votre bonne humeur et oui nous y sommes tous arrivés. Je continue à plancher sur des étapes de 30 voire plus.... meuuh non... j'déconne ! Bref, quand le lever de coude fonctionne très bien encore après 30 bornes, c'est que tout va bien ;-) -------- Pierre : Les p'tits tiques étaient avides, Devant moi marchait Nathalie, Il avait une joli nom mon guide, Les p'tits tiques en avalanche, Les scarabées en bouillie, Et je suivais par ce chaud dimanche, Nathalie -------- Didier: Merci beaucoup Nathalie pour nous avoir fait découvrir cette très belle région. Un grand merci au groupe pour ce magnifique WE prolongé, en votre compagnie. -------- Françoise : Super week-end !! " La grande traversée des Vosges du Nord approche : je pèse mes T-shirts et enlève les étiquettes ! À la dernière minute, échange cape de pluie contre barre énergétique ( la météo est bonne). Tout ira parfaitement, je gravirai sans problème les 1000 m D+ du 1er jour, améliorés de l'escalade des innombrables châteaux perchés ! Magique !" -------- Olivier : Merci pour le séjour ;-) Très chouette comme d'hab ! -------- Bernard : Je tarde, je tarde, mais le quotidien a rattrapé le rêve de cette rando magique. Emplie de chemins, de châteaux, et surtout de rencontres. Ma première expérience, enfin, je veux parler de la Cie Ardennaise.... De bons moments de convivialité et de soutien dans les difficultés. Mais n'est-ce-pas l'âme de la rando en groupe ? -------- Benoît : Les Vosges sont pour moi une redécouverte pour y avoir déjà randonné, mais il y a si longtemps… Très agréables les chemins en permanence à travers des forêts peu denses et donc lumineuses et de temps à autre une bonne petite grimpette vers les ruines de vieux châteaux et une belle vue panoramique sur la région. Et toujours ce petit challenge en plus qui fait du bien à notre endurance. Merci encore Nathalie -------- Frédéric : Un grand moment de détente et de partage. Vivement la suite de ce projet grandiose de traversée nord-sud vers la Méditerranée. Bravo et merci à toutes et tous. -------- Jacqueline : Rando bien agréable et rythmée dans des forêts enchantées à la découverte de châteaux de princesse ; ben oui, ils étaient tous rose ! Merci à toutes et tous pour votre sympathique compagnie et à notre guide initiatrice de ce beau projet ! -------- Véronique : Merci pour votre agréable compagnie durant cette belle randonnée. C'est une belle région à découvrir et tellement verdoyante. -------- Benoît : Bien que la semaine soit passée tellement vite après ce très beau week-end… Agréable compagnie, parcours dans un coin que je ne connaissais pas du tout avec de très nombreux chemins. Au plaisir de vous revoir sur les sentiers de randonnées et notamment sur les prochains parcours de cette traversée Nord – Sud que Nathalie va nous concocter mais surtout ne pas oublier la frontale en hiver. -------- Isabelle : Soleil, paysages romantiques, et kilomètres sans oublier la bonne humeur de tous et les fous rires qui resteront légendaires. -------- Bernadette : Vallons, vallées, vin, valeureux randonneurs...les Vosges du nord, que du bonheur ! 1° étape du long et beau chemin sur lequel nous emmène notre super guide. -------- Patrick : Je ne pensais pas passer le cap de mes 65 ans dans un aussi somptueux décor, aussi bien entouré et choyé (merci pour la bougie). C'était vraiment bien et très beau dans cette nature préservée à l'ombre des ruines des châteaux mystérieux. Merci à toi Nathalie pour ta patience et ton énergie. A bientôt pour la suite de cette aventure vers le sud.

Voici pour l’été 2019 un fabuleux défi qui vous attend. Un trek dans le haut Atlas marocain avec l’ascension de 3 sommets de 4000 m dans un seul et même trek ! Ces trois sommets sont dans l’ordre d’ascension : Adrar N’Dern (4001 m) – Toubkal (4165 m) – Akioud (4030 m). Ce trek au caractère sportif se déroulera sur 8 jours de marche à travers des paysages et vallées somptueux, le tout, par un itinéraire peu fréquenté et des plus sauvages. L’ascension par la voie normale du Toubkal sera délaissée pour un autre itinéraire que seuls quelques guides empruntent, le tout combiné avec les deux autres sommets se situant dans le même massif. Si vous êtes prêts à relever le défi, vous pouvez dès à présent prendre contact avec moi pour les modalités d’organisation, ainsi que pour toute question sur ce trek qui se veut à la hauteur de vos attentes ! Pour cette première expédition sur les sommets les plus hauts du nord de l’Afrique, le séjour est programmé du jeudi 13 juin au samedi 22 juin. Merci à Philippe pour ce trek Merci à Véronique Chenut et Christian Lefebvre pour leurs photos ainsi qu'à Cécilia Himpe pour la carte du Trek. TOP !

Lors de ce WE, je vous emmènerai tout simplement sur le plateau de la Croix-Scaille. Il s’agit d’un massif forestier des Ardennes, point culminant du versant méridional du massif ardennais namurois, avec 503 mètres d’altitude. Il se trouve exactement à la frontière de la France avec son département des Ardennes. Durant la Seconde Guerre mondiale, le domaine boisé de la Croix-Scaille fut un haut lieu du Maquis des Ardennes, un groupe de résistants français. Nous logerons dans un bâtiment qui leur a servi de repère en plein milieu de la foret. Nous ne manquerons évidemment pas de faire un passage par la spectaculaire Tour du Millénaire de 60 m de haut et de gravir ses 234 marches. Elle offre un point de vue panoramique sur les Ardennes belges et françaises… Le WE sera agrémenté par la visite d’une boulangerie artisanale et d’un moulin à eau du 18ème siècle où on moud encore la farine d’épeautre. Merci Christophe pour cette balade souvenir et merci Bernadette pour ces belles photos.

Pour ce traditionnel rendez-vous printanier d’avril, voici une nouvelle destination pour partir à la découverte d’une région située au sein de ce grand massif ardennais : le lac de la Haute-Sûre situé dans l’Ardenne luxembourgeoise - l’Oesling, région appelée également Eislek. Tout comme les dernières éditions, partons à la rencontre d’un bel écrin de verdure où le côté sauvage s’approprie les devants de la scène, le tout bordé d’un lac qui mérite une attention particulière. L’ensemble fait partie du Parc Naturel de la Haute-Sûre, situé à quelques enjambées de randonneurs de la très jolie ville d’Esch-sur-Sûre, dominée par son château datant du 10° siècle, le tout enclavé dans un joli méandre de la rivière. Le château, actif jusqu’à la révolution française fait partie des plus anciens châteaux grand ducaux . Comme chaque année à cette période printanière, la nature nous offrira ses plus beaux déguisements, accompagnés de ses suites musicales, qui parfois, se feront entendre même la nuit. Les premiers grands rapaces diurnes seront déjà de retour, si le temps le permet, nous pourrons les observer en vol ou perchés sur une cime d’un épicéa ou d’un chêne. Chaque journée sera composée d’une vingtaine de kilomètres, agrémentée de pauses, dont une plus longue pour profiter du pique-nique. Tout comme les éditions précédentes, libre à chacun de venir planter sa tente le vendredi soir au camping. Je demande juste de me prévenir quelques jours avant la date de l’organisation. Pour le reste, laissez-vous guider à travers ces deux jours, pour vous évader du quotidien. Laissez-vous séduire par le bien être d’un week-end nature en bivouac confortable. Barbecue pour tout le groupe samedi soir. Merci Philippe pour cette belle rando et merci Bernadette pour ces belles photos

Apres avoir découvert le val d’Abondance en été, venez voir ou revoir cette belle région des pré-Alpes sous son manteau blanc. Ce massif du Chablais se prête magnifiquement à la pratique de la randonnée en raquettes. Vous serez initiés à l’utilisation du DVA (détecteur de victime d’avalanche), mais surtout aux techniques de prévention et d’étude de la neige afin d’évoluer en toute sécurité dans ces belles montagnes. Le Val d’Abondance possède un patrimoine environnemental et culturel important, notamment en lien avec l’installation de l’abbaye. Abbaye que nous visiterons un soir à la lueur des flambeaux, expérience inoubliable. Et toujours l’excellente cuisine traditionnelle servie par notre hôte, Nadine, dans son chalet typique de la vallée. Nous avions 2 photographes avec Véronique Chenut et Bertrand Gallez mais un seul guide Christophe. Merci à tous.

C’est la 2e édition pour ce séjour en Forêt Noire et cette fois avec plus de jours, plus de nuits, plus de randos… La Forêt-Noire manque très rarement de neige l’hiver, et ses nombreux chemins à travers les sapins deviennent (presque) autant de pistes (Loipen) de ski de fond (Langlaufski). Environ 160 km de long et jusqu’à 60 km de large, des forêts à perte de vue au nord, des panoramas portant jusqu’aux Alpes au sud. Entre tout cela, des vallées encaissées, des paysages encore sauvages, des sommets ensoleillés… Aucun de ces derniers n’atteint la taille du mont Blanc certes, mais le plus haut d’entre eux - le Feldberg - culmine tout de même à 1.493 mètres. Puis nous trouvons dans l’ordre décroissant : le Herzogenhorn (1.415 mètres), le Belchen (1.414 mètres) ou encore le Schauinsland (1.284 mètres). C’est en grande partie ce relief qui explique la renommée de la destination auprès des randonneurs. La Forêt-Noire, ou Schwarzwald, est un massif montagneux du land de Bade-Wurtemberg. C’est le pendant géologique des Vosges françaises avec qui elle présente beaucoup de similitudes. Le logement est prévu dans un hôtel typique, le menu le sera tout autant. Merci à Bernadette Preudhomme pour ces belles photos et à Nathalie pour ces 4,5 jours de bonheur.

Rando dans les zones C (zones interdites au grand public). Les marais, depuis toujours, souffrent d’une réputation exécrable. Mais nos marais à nous échappent à la condition commune. Les parcourir, c’est les approcher, les comprendre et les adopter. Ils font notre fierté. Ils sont notre part de poésie ! Les Fagnes, vaste plateau sauvage de 4000 ha classé « Réserve Naturelle », constituent certainement l’un des paysages les plus typiques de la Belgique. Notre pays y culmine au signal de Botrange à 694 m d’altitude. La grande traversée : Il faut pénétrer au coeur de cette région unique en Europe caractérisée par des landes, des marécages et des tourbières pour en saisir toute la magie, le côté surnaturel et parfois envoûtant. Nous débuterons cette journée par une rando dans les zones C, zones classées, protégées et accessibles uniquement en présence d’un guide nature mandaté par la Région wallonne. Etant en possession de ce brevet, je vous invite donc à me suivre au coeur de ce biotope unique où l’eau est omniprésente et où nous avons constamment l’impression de fouler une immense éponge. Heureusement, les nombreux « caillebotis» nous évitent d’avoir les pieds dans l’eau. Le lendemain, nous quitterons ces hauts plateaux pour aller à la découverte de l’une des plus belles vallées de cette région : celle du « Tro Maret ». Au fil de sentiers parfois escarpés, nous descendrons le long de ce ruisseau aux chutes impressionnantes pour rejoindre la célèbre « Ferme Libert », arrêt obligé où nous dégusterons les célèbres galettes triangulaires. Vous aurez deviné que cela n'est possible qu'avec JP :-) Les photos sont de Pierre Pochet.

Après les excès des réveillons, il est grand temps de retrouver la forme. Aussi je vous propose une randonnée sportive. Si les dénivelés n’ont rien à voir avec ceux que l’on rencontre en montagne, la succession de ceux-ci vous donnera un avant-goût de l’effort qui vous attend lors d’une rando en altitude. Cette journée sera d’ailleurs un excellent entraînement : l’an dernier, un randonneur a calculé 900 m de dénivelé positif et 900 m de dénivelé négatif. Lovée dans un écrin de verdure, la ville de La Roche-en-Ardenne jouit d’une situation idéale pour aller vers tous les « sommets » qui l’entourent. Notre point de départ sera le village de Cielle. Ensuite, nous descendrons vers la vallée de l’Ourthe aux environs de Marcourt puis ensuite remonter vers Hodister et l’Ermitage de St-Thibaut. Classés depuis 1973, la chapelle (1639) et l’Ermitage (XVIII è siècle) offrent une vue splendide sur l’Ourthe et les villages environnants. Ensuite, retour vers La Roche via la nouvelle vallée des castors et la Croix de Beausaint (40 cm de neige en janvier 2016 - c’était magique !) dernier « sommet » de la journée d’où vous pourrez jeter un dernier regard vers tout le chemin parcouru avant d’apprécier une bière bien méritée dans un chaleureux chalet en bois ! Pour ceux qui le désirent, il sera possible de souper sur place à la carte. Avec Georgy en remplacement de JP.

Insciption Newsletter

* indicates required

Acceptez de recevoir la newsletter

Nous enregistrons et traitons les données dans le respect exclusif du règlement général européen sur la protection des données (RGPD). En tant qu’utilisateur, vous acceptez le traitement des données (votre email) pour recevoir notre newsletter.

We use Mailchimp as our marketing platform. By clicking below to subscribe, you acknowledge that your information will be transferred to Mailchimp for processing. Learn more about Mailchimp's privacy practices here.

Servais Lecomte